Un morceau vite fait en une après midi avec ma nouvelle acquisition. Je ne suis pas encore complètement au point au niveau justesse :-} C'est une basse réalisée par Sébastien Aquilina, luthier de la région de Rennes (Cesson Sévigné). Je l'ai rencontré cette année au salon de la musique. Il m'a fait un prix sur son modèle Shelby d'expo, ce qui l'a fait entrer dans mon budget prévu ! C'est une fretless 5 cordes avec manche conducteur. La touche est originale parce qu'elle n'est pas en bois mais en résine. Cela lui confère une bonne rigidité alors que le manche est très fin. Les micros sont des Bartolini. Pas d'équalisation paramétrique, mais un grave et un aigue en électronique active. Très efficace. Son d'enfer. Elle est montée avec des cordes "coeur de nylon". Ca donne un son très rond. Quand je coupe les bas médiums sur mon ampli et que je joue au niveau de la touche, ça ressemble presque à de la contrebasse ! J'hésite à monter des filets plats métal, pour avoir plus de brillant. C'est vrai que le son avec les "coeur de nylon" est très interessant. Deux photos pour admirer la bête : une photo de face, une photo de dos. Sébastien Aquilina a des formes très sympas pour ses basses je trouve. Et bien entendu, ça sonne !

Quand je ferai un "vrai" morceau avec, je virerai cette démo.

{play}http://jerome.vap.pagesperso-orange.fr/medias/demo-fretless.mp3{/play}

Encore un morceau plutôt funk, mais cette fois avec une rythmique "machine" programmée par mes soins et non des boucles réalisées par un vrai batteur. Le titre du morceau est relatif aux petits problèmes techniques que j'ai rencontrés durant l'été...Mais maintenant tout semble rentré dans l'ordre.

5'42'' (5,22 Mo)

{play}http://jerome.vap.pagesperso-orange.fr/medias/mois-d-aout-sans-adsl.mp3{/play}

Un morceau avec tout plein de guitares : le thème principal est joué sur la LGX, la rythmique sur ma vieille Ibanez, micro manche. Note : j'ai changé les micros de ma vieille Ibanez. J'ai remplacé les deux simples par des Seymour Duncan "The Rails virtual vintage". Ce sont des doubles reproduisant le son et la taille des simples "vintage". J'ai remplacé le double chevalet par un S.D. "JB" (pour Jef Beck). C'est la seconde voix en chorus avec la whawha. Sur le pont (troisième partie plus "soft"), la LGX est en son clair et joue le thème alors que l'Ibanez est en son creusé (micro manche + micro millieu) et fait des arpèges (avec un peu d'effet chorus).

{play}http://jerome.vap.pagesperso-orange.fr/medias/guitare-parade.mp3{/play}

J'ai un peu bossé le slap ces derniers temps. Ca s'entend sur ce morceau funk fait pour. La "basse bleu" Ibanez est super pour ça. La guitare au son funk, c'est ma vieille Ibanez. Mais, pour mémoire, elle a maintenant des micros Seymour Duncan, ça change pas mal de choses. J'ai ajouté un doubler sur la guitare qui est du meilleur effet. Pour les cuivres, c'est du synthé, je n'ai pas mieux en stock. La batterie est faite à partir de boucles réalisées par un vrai batteur.

Morceau de 6'30'' (5,92 Mo)

{play}http://jerome.vap.pagesperso-orange.fr/medias/funkybump-master.mp3{/play}

Morceau très court pour tester les possibilités de ma brand new guitare (achetée d'occasion quand même...), une LGX Godin. Elle sait tout faire : guitare solid body avec un piezo (son acoustique) et le capteur pour synthé de guitare Roland. Touche ébène, corps et manche acajou avec table en érable figuré AAA (c'est la qualité) : une pure merveille !

Pour le morceau, c'est du vite-fait-du-dimanche-après'm...

{play}http://jerome.vap.pagesperso-orange.fr/medias/lgx-demo.mp3{/play}

Un morceau rock avec un thème simple. C'est ce que je cherchais à faire. Le "B" est assez "brute de fonderie". Pour une fois, j'ai utilisé la basse avec uniquement le micro "precision", mais ça m'étonnerait que ça vous saute aux oreilles ;-). Utilisation de la LGX et de l'Acousticaster pour la partie de guitare acoustique. Beaucoup de delay sur les guitares. La batterie, ce sont des patterns en wave (merci Sylvain). Morceau de quasiment 6 minutes (4,5 Mo)

{play}http://jerome.vap.pagesperso-orange.fr/medias/grattes_par_grappes.mp3{/play}

Morceau assez "climatique" avec pas mal de synthé. Les percussions sont des sons échantillonnés et les séquences sont programmées (MIDI). Les guitares et la basse sont des vrais instruments enregistrés en audio. Comme le titre l'indique, c'est l'ambiance du film "Solaris" qui m'a inspiré. Au niveau mixage, il est possible que vous sentiez une légère différence par rapport aux autres morceaux : entre temps, j'ai acheté un ensemble 2.1. Conclusion : en faisant mes mixages au casque, je n'entends pas les fréquences basses autour de 70 Hz qui ont tendance à être sur-mixées. Il faudra que je refasse les mix des autres morceaux, ça bourdonne trop avec un caisson de basses. Si vous écoutez ça sur des enceintes multimédia de base (ou pire, sur un portable !), vous ne devriez pas trop sentir la différence.

128 Kb/s - 5,14 Mo (5, 50 min)

{play}http://jerome.vap.pagesperso-orange.fr/medias/climatix-master.mp3{/play}

Un morceau sur une harmonie de type plutôt modal avec la plupart des accords en empilements de quartes (d'où son nom). C'est le premier morceau où j'utilise le DPS II (pré-ampli à lampe avec convertisseur analogique-numérique intégré). Ca fait une grosse différence de son, surtout sur la basse qui avant était prise en direct avec le petit préamp de merde de ma carte son. Maintenant, je peux "tailler" le son de la basse comme je veux, après prise. Elle est même prise "à plat" (sans equalisation active au niveau de la basse) avec un son d'enfer.. Pour la guitare, j'avais déjà le Tubeman, que j'utilise encore ici. Sauf que je passe par le convertisseur A/N du DPS qui est bien meilleur que celui de la carte son.

{play}http://jerome.vap.pagesperso-orange.fr/medias/Modal&quartes.mp3{/play}

Morceau funk-rock (la partie de batterie est résolument funk, mais le reste est assez rock). Je l'ai appelé "collage" parce que - pour une fois - la batterie est une "vraie" batterie : ce sont des patterns de batteries juxtaposées. Je les ai trouvées sur Internet (ici). Elles sont libres de droits. A priori, c'est fait sur une batterie electronique utilisant des sons échantillonnés. C'est donc le morceau avec le moins d'instruments électroniques que j'ai fait pour le moment : les guitares sont des vrais et la basse est vrai (je me suis enfn décidé à changer les cordes de ma basse...). Il y a juste quelques notes de synthé.

128 Kb/s - 3,69 Mo (4,00 min)

{play}http://jerome.vap.pagesperso-orange.fr/medias/collage.mp3{/play}

Un morceau calme fait uniquement avec la LGX. Fait en une prise complète (pas de re-re, pas de copier-coller etc.). Comme le guitare dispose de deux sorties séparées, la sortie piezo (électro-accoustique) est mixée sur la droite alors que le sortie électrique (micros magnétiques) est mixée sur la gauche (panoramique léger). J'ai retravaillé un peu les données midi produites par la sortie synthé pour virer les pains propres à une sortie guitare synthé. J'ai ajouté une deuxième partie synthé sur le B pour augmenter un peu l'intensité du passage. Ca donne un idée du type de sons que l'on peut obtenir, tout ça avec une solid body ! (comparez avec le thème de "Guitare parade")

Je l'ai appellé "parapluie" uniquement pour des raisons de phonétique : c'est un mot qui "sonne" bien je trouve avec l'ambiance du morceau.

{play}http://jerome.vap.pagesperso-orange.fr/medias/parapluie.mp3{/play}

C'est un morceau assez "climatique" avec pas mal de synthés. J'utilise ma Godin électroacoustique pour la guitare principale. Ca tourne en 6/4. Le morceau est relativement long, d'ou le poids du fichier... Pour le nom, comme le dit le titre, ça n'a rien à voir avec un bignou.

128 Kb/s - 6,31 Mo

{play}http://jerome.vap.pagesperso-orange.fr/medias/bignou.mp3{/play}